Accueil Battle's guitar
les cordes




Les cordes constituent un des éléments essentiels dans la construction du son. En effet, le rendu dépend bien évidemment de leur attaque et de ce que les micros en font : la retranscription de la vibration perçue par un électro-aimant en signal électrique. Du diamètre et de la texture des cordes dépend une partie de la composition du signal, tant en fréquences (brillance pour les aigus, graves pour une impression plus "matte") qu'en puissance (volume sonore, attaque) et en durée (sustain, durée de l'oscillation, attirance par effet magnétique du micro).

Le choix des cordes comme du médiator et des micros est déterminant, d'autant qu'il se situe très en amont (tout en amont, pas Toutankhamon !) dans la chaîne composant le signal. Le mot "déterminant" n'est donc pas galvaudé, et je ne surenchère guerre en évoquant le fait que le choix de cet accessoire consommable doit être fait consciemment et prudemment.

La difficulté réside en plusieurs points :

Bien qualifier le tirant correspondant à son besoin est primordial : avant de parler de tirant, il s'agit d'énoncer les avantages et contraintes du tirant (diamètre de la corde). Si le tirant est lourd ou élevé, pour une même tension (la même note à vide par exemple) la vibration perçue par le micro sera proportionnellement meilleure, et le rendu sonore le sera en conséquence. Cependant, pour une même tension la pression exercée par le doigt sur la corde sera plus importante pour un tirant lourd qu'un tirant léger. Autrement dit : tirant lourd = gros son = plus de fatigue de jeu !

Il serait trop simple de penser qu'en prenant un tirant plus léger le jeu se verrait facilité et la perte sonore serait compensée par la puissance de l'ampli... pour deux raisons :

Battle's guitar

Vue de l'intérieur, les cordes filées sont hexagonales (plus solides) ou rondes (plus de son)...

Mais ce serait sans compter d'autres problèmes de rendement liés à la tension des cordes : de faibles tirant ne donnent rien en accordage en La par exemple, là où toutes les cordes sont abaissées de plusieurs demi-tons... En effet, un faible tirant expose à un phénomène de sous-tension qui engendre deux choses :

Donc, pour jouer plus grave que l'accordage standard, il faudra choisir un tirant plus élevé, supportant une plus faible tension de cordes, mais également au jeu du guitariste (rythmique, riffs assez précis en général), au type de guitare (souvent un fort niveau de sortie des micros, et un jeu en saturations), au style musical abordé (généralement néo-métal) et évidemment à la force de l'attaque du guitariste (assez éloigné du style "Bisounours", donc à grand coup de médiator ultra heavy-2mm).

En contrepartie, en accordage standard, un bluesman tendra vers un tirant musclé qui tient bien les bends appuyés, mais permet aussi de sortir de belles blue notes cristallines. Alors qu'une bonne rythmique pop demandera un son pur et plutôt tranchant, un solo un peu rapide et survenant après le 15ième morceau du troisième set de la semaine appellera un tirant plutôt léger... et confortable.

Comment choisir un jeu permettant toute cette polyvalence ? Peut-être en essayant pas mal de combinaisons (un jeu de 6 cordes électriques "tourne" à moins de 10 € en moyenne, ce qui permet de faire quelques tests appropriés). Dans tous les cas, il s'agit ici de qualifier le diamètre qui aura le meilleur impact sur le jeu de guitare en présentant un minimum de confort : compromis ô combien difficile à trouver.

Mais à ça s'ajoutent les caractéristiques intrinsèques de fabrication : une corde s'oxyde très vite même si l'on ne joue pas ! L'usure naturelle des métaux (aciers, alliages spécifiques) est à prendre en compte : pour ça, des traitements chimiques (bains) et physiques (froid) sont appliqués par tous les constructeurs pour réduire ces phénomènes naturels et permettre de réduire cette usure accélérée au contact de ... l'air.

Car une corde s'oxyde, se désagrège plus rapidement du fait de la tension élevée (10 kg en moyenne sur une guitare accordée en standard) et finit par ne plus tenir la tension pour laquelle elle a été ajustée et par casser lors du jeu ou par simple friction sur les points de frottement que constituent cordiers et sillets. Quand on sait que le simple contact de la peau et la sueur du guitariste ajoutent à l'oxydation naturelle du métal, une substance humide et salée qui accélère cette oxydation, on conclue par être contraint de remplacer ses cordes assez régulièrement.

Pour contrer ce vieillissement accéléré lié à l'oxydation, les constructeurs ont trouvé un palliatif technique consistant à gainer la corde d'un film siliconé ou plastifié. En plus de faire grossir le prix du jeu de cordes (on double tout simplement !), cette gaine permet de prolonger la vie des cordes en multipliant 3 fois sa durée de vie habituelle. En plus de ça, la gaine "absorbe" certains bruits parasites liés au glissé de la main sur le manche (le son "sssiiit" assez caractéristique entre deux accords enchaînés rapidement). Mais la contrepartie principale, en dehors du coût d'acquisition, c'est la perte de brillance que l'on rencontre avec des cordes neuves.

Battle's guitar

Le look et la gaine anti-corrosion, ... au détriment du son !

En effet, un jeu neuf nécessite d'être joué une bonne paire d'heures non seulement pour être "en place" et arrêter de perdre de la justesse, mais surtout pour perdre ce côté trop brillant d'un son dépourvu de basses... Attention, je parle là du changement complet d'un jeu de cordes : lors du changement partiel (on remplace par exemple uniquement la corde de mi aigu, la chanterelle, après une casse) un fort déséquilibre entre les cordes existe : la corde remplacée sonne plus fort et plus aigu que les autres (même si elles n'ont guerre que quelques heures de plus en utilisation).

Il existe ensuite une préférence dans le choix du jeu, qu'elle soit orientée vers :

Le montage des cordes est un élément critique dans la tenue de l'accord :

Battle's guitar

La manivelle la plus simple et la moins coûteuse n'est pas la plus mauvaise !

Enfin, je ne le dirai jamais assez, mais un bon réglage de l'instrument permet de tirer le meilleur parti des cordes. Un manche mal réglé, une intonation mal ajustée, une action trop haute ou trop basse vont engendrer des problèmes de justesse, de qualité sonore. Il est bon de respecter 3 conseils de réglage :

Rien ne sert donc de monter des super cordes sur un instrument mal réglé ou ne présentant pas de prédispositions à bien sonner (modèle bas de gamme). En contrepartie, faire l'économie de quelques euros sur une bonne guitare, c'est se priver de tous les bons côtés apportés par un bon jeu de cordes... Je n'ai pas à recommander une marque par rapport à une autre, il s'agit-là de donner des conseils dans le choix et le remplacement des cordes :

Battle's guitar

Tirer sur la corde pour qu'elle se "mette en place" après un changement garantit la tenue de l'accord...

Idées reçues :

Battle's guitar

Music Solidarity est une jeune association créée par des éco-responsables passionnés de musique et animés par des valeurs solidaires et durables. Lassés de voir des cordes de guitare finir à la poubelle, ils décident de collecter les cordes usagées et de les proposer au circuit industriel de traitement et de recyclage sur le principe : RECYCLER LE NICKEL PLUTOT QUE L'EXTRAIRE

Recycler les cordes de guitare permet de limiter les besoins en ressources minérales primaires, l'impact de l'activité minière et diminue la quantité de déchets jetés à la poubelle, non-recyclés et donc simplement incinérés.

Vous souhaitez envoyer vos vieilles cordes de guitare à l'association Music Solidarity ? Déposez-les dans l'un des Points de collecte Music Solidarity à Paris, Lyon ou Grenoble (adresses disponibles sur le site) ou envoyez-les par la poste (à vos frais, bien sûr !, c'est une action solidaire qui coûte peu) chez Cédric Breuze - 56 Grande Rue 38700 La Tronche.

Ce type d'attitude, j'en reste convaincu, permettra, à long terme, de réduire le prix des cordes neuves, puisque l'extraction des matériaux deviendra forcément moins rentable que leur recyclage !