Accueil Battle's guitar
quelques accords simples et triades




La construction des accords de trois tons

Les accords dits "simples" obéissent aux mêmes règles que les accords que l'on soupçonne "complexes". À savoir, la même règle de construction ou plutôt de séquence de notes. Ils sont dénommés "simples", car ils ne comportent pas de difficulté technique dans leur pratique, comme le fameux "barré", terreur des guitaristes débutants, ... et que nous ne tarderont de découvrir.

Les accords appartiennent à deux familles distinguées par le nombre de sons qui les composent :

Dans un premier temps, nous allons explorer la famille des accords de trois sons, faisant intervenir la tonique, la tierce (majeure ou mineure) et la quinte.

Une règle de la composition des accords réside dans le fait que :

De même, au sein de cette même famille, on distinguera les accords dits "ouverts" faisant intervenir des cordes à vides, et ne comportant pas de "barrés".

Prenons un accord de Do majeur ou C :

La composition d'un accord, c'est la combinaison de ces notes sur le manche. Cependant, ces notes peuvent se répéter sur l'ensemble des cordes, afin de rendre la sonorité plus "riche" et plus "puissante" en termes de complémentarité sonore.

Analysons un accord ouvert de Do ou de C (nous retiendrons la notation anglo-saxonne C pour dénommer les accords, et la notation latine do pour distinguer ces deux notions qui en définitive portent le même nom).

Battle's guitar

Nous remarquons que le diagramme ci-contre est d'abord présenté avec le nom de l'accord au-dessus.

Ensuite, l'accord est bien "ouvert", car il est joué "en haut du manche", près du sillet. Notons que l'expression " en haut du manche"évoque les sons les plus graves, donc basses en fréquence, pouvant être obtenues sur une guitare.

Cette notation C est suivie d'une représentation graphique des notes jouées corde par corde dans l'accord (de la première à le sixième case, soit du mi aigu au mi grave) :

Si la dernière corde n'est pas jouée, c'est pour "attaquer" l'accord en descendant lors du frotter, avec le doigt ou le médiator, et de commencer cette attaque par la tonique.

Battle's guitar

Il aurait été possible de jouer la6ième corde à vide (mi, soit la tierce majeure) ou encore à la troisième case (sol, soit la quinte), mais l'accent aurait été donné sur une note ne colorant pas l'accord de C autant que sa tonique.

Cette représentation, très complexe de prime abord, nous fait entrevoir une des subtilités du jeu en accords, consistant à ne pas nécessairement jouer toutes les cordes.

Enfin, la notation du bas du diagramme indique le "doigté"adopté pour le jeu de l'accord, dans cette position.

Cette indication repose sur un standard selon lequel :

Cette indication est extrêmement importante car elle donne au débutant, une mise en pratique de l'accord très concrète.

Elle permet également de suggérer une position de main permettant souvent d'enrichir l'accord de base par un 4ième (voire un 5ième) son.

Battle's guitar

Le jeu de l'accord intégrant le pouce est relativement marginal, et interviendra plus tard dans un prochain chapitre.

La notation en solfège ou tablature de cet accord ne comporte pas autant de richesse, cependant, il arrive que la combinaison des trois notations apporte une indication très complète.

Cette notation est cependant très rare, présente sur d'excellentes transcriptions.

Il est cependant difficile d'indiquer, par la suite, chacun des accords présentés sous ce format. Nous considèreront dans un premier temps que l'accord de Do majeur noté C désignera l'accord dans sa position ouverte, décrite ici.

D'autres accords ouverts

Découvrons les accords "ouverts" de trois sons les plus usuels. Nous allons constater que l'ensemble assez restreint présenté ici permet déjà de jouer de nombreux morceaux selon les "cadences"(enchaînements d'accords) :

Battle's guitar  Battle's guitar  Battle's guitar  Battle's guitar  Battle's guitar  Battle's guitar  Battle's guitar

Les triades

Nous considérons un accord complet dans l'exemple ci-dessus, alors qu'il existe en musique, des accords plus simples encore, composés de la tonique, la tierce (majeure ou mineure) et de la quinte, mais qui ne sont joués que sur 3 cordes : les "triades".

Les "triades", ensemble de 3 notes, sont à la base de nombreux accords, "ouverts" ou non, et ne nécessitent pas la mise en œuvre de barrés.

Cependant, elles font intervenir des diagrammes destinés aux "renversements" d'accords plus complexes : en effet, un accord trois sons n'est pas nécessairement constitué des tonique, tierce (majeure ou mineure) et quinte, dans cet ordre.

Bien souvent d'ailleurs, pour des raisons d'équilibre sonore d'un accord, les accords sont "renversés" et comportent la quinte avant la tierce...

Ici, nous allons plutôt considérer les positions des doigts et non les notes obtenues en pinçant les cordes. La notion de case devient abstraite pour l'exercice, puisqu'il faut s'attacher à l'emplacement de la tonique, la tierce (majeure ou mineure) et de la quinte, les unes par rapport aux autres.

Accords majeurs première position (1-3-5)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

Accords majeurs (3-5-1)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

Accords majeurs (5-1-3)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

Accords mineurs (1-3m-5)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

Accords mineurs (3m-5-1)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

Accords mineurs (5-1-3m)

Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar Battle's guitar

L'étude de l'enrichissement des accords de 3 sons par le passage à 4 sons nous montrera que si triade il y a, elle peut servir de repère et de base de construction des accords de 4 sons.

L'accord abstrait

Il existe pléthore de livres présentant plus de 1000 positions d'accords ! Ils font souvent l'objet de l'investissement de la première heure par les guitaristes débutants pensant y trouver la "mine d'or" permettant de jouer tous les accompagnements possibles et imaginables.

En fait, il n'y a pas dans ce type d'ouvrage les 1000 positions d'accords, mais seulement une trentaine, déclinée sur tout l'ensemble du manche. Pire encore, il est assez rapide de constater qu'en plus du côté répétitif de l'ouvrage, la totalité des accords est obtenue grâce à la "notion d'accord abstrait" !

... juste un ! un seul accord virtuel, sans nom et qu'on ne peut jouer réellement. Sa composition est simple, et même si sa mémorisation exige un peu de pratique visuelle et auditive, il semble opportun d'en révéler l'insignifiant secret à des débutants.

Tout accord, qu'il soit mineur, majeur, diminué, augmenté ou suspendu peut, et doit être envisagé comme une variation simple d'un même schéma de base.

Règle 1 : construction des accords majeurs :

Règle 2 : comprendre que pour tout accord, le jeu réside, quelle que soit sa complexité harmonique, à faire sonner une harmonie de 6 cordes.

De ce fait, un simple accord de Mi n'est pas plus compliqué qu'un accord plus complexe... Lorsque vous jouez un simple accord de Mi (E) "ouvert", vous jouez 6 notes et non pas 3, mais en fait les trois notes de l'accord sont présentées deux fois.

Un accord de E contient (de la corde basse à l'aiguë) la séquence 1 - 5 - 1 - 3 - 5 - 1 dans la gamme de Mi majeur, soit :

Battle's guitar

Règle 3 : visualiser les séquences de notes 1 - 5 - 1 - 3 - 5 - 1 sur tout le manche.

Règle 4 : retenir que :

Apprenez où les 1, 3 et 5 sont situés sur le manche et vous saurez où toutes les autres notes sont.

Majeur: 1 / 3 / 5

Battle's guitar

Mineur: 1 / 3b / 5

Battle's guitar

7Majeure : 1 / 3 / 5 / 1b

Battle's guitar

7de dominante : 1 / 3 / 5 / 1bb

Battle's guitar

Suspendu4 : 1 / 4 / 5

Battle's guitar

Augmenté: 1 / 3 / 5#

Battle's guitar

Note : la notation est un peu abusive mais permet de comprendre...