Accueil Battle's guitar
les modulations




Ces lignes sont directement inspirées du site de Romain Bigeard, Guitar Tone Overload (www.guitartoneoverload.com).

Il y a beaucoup d'effets dans la catégorie "modulation" : Phaser, Flanger, Chorus, Leslie, Univibe, Vibrato ou encore Tremolo. Lorsqu'on débute, il est parfois compliqué de faire la différence entre une distorsion légère et un overdrive, mais si on parle de modulation, rien ne va plus, on est perdu. Et pourtant, c'est moins compliqué que ça en a l'air !

Examinons les principaux effets de modulation : le Chorus, le Flanger et le Phaser, qui ont tous un point commun : ils fonctionnent tous, techniquement, sur un concept de retard très faible du son qui s'additionne au son normal. Sans trop rentrer dans les explications (j'omets et simplifie volontairement quelques points techniques), voici quelques pistes pour comprendre, choisir et utiliser ces 3 effets.

Afin de simplifier l'analyse, nous allons évoquer le traitement de chaque effet par un module séparé. Toutefois, la plupart des modules multi-effets numériques permettent des réglages assez poussés des traitements de modélisation de base, et plutôt qu'investir dans 3 pédales analogiques coûteuses, vous vous contenterez, dans la majorité des cas, de reproduire les sons légendaires depuis votre multi numérique.

Le Flanger

Si nous commençons par le Flanger, c'est qu'il est techniquement l'effet le plus simple. L'idée est de prendre une partie des fréquences de votre son et de leur accorder un léger retard (1 à 10 millisecondes).

Les réglages basiques que l'on trouve sur une pédale de Flanger sont : le taux d'effet dans le son original, la vitesse de l'effet et le filtre qui va sélectionner la plage sonore retardée.

On arrive à une sensation de rapprochement et d'éloignement successifs du son.

Battle's guitar

La pédale Ibanez FL-9.

L'effet de Flanging trouve son origine dans les expérimentations de studio des années 60, en particulier en Angleterre. Pour le générer, on enregistrait puis jouait le même morceau en utilisant deux magnétophones simultanément. Un troisième magnétophone enregistrait le résultat. Puisque deux magnétophones analogiques sont toujours un peu désynchronisés, le fait de lire le même morceau sur deux d'entre eux créait un effet de phasing.

Mais certains ingénieurs du son de l'époque poussèrent l'expérimentation un peu plus loin en pressant sur le bord du cylindre d'entraînement de la bande (appelé flange en anglais) de façon à ralentir la lecture de l'un des magnétophones. Le décalage entre les deux magnétophones devint ainsi plus prononcé et ressemblait au son d'un avion à réaction qui décolle. Cet effet fut nommé Flange en référence à la partie du magnétophone qui était utilisé pour le créer.

Il fut d'abord utilisé sur des mixes entiers plutôt que sur des instruments séparés. Le premier exemple de Flanging stéréo de l'histoire se trouve à la fin de "Bold as Love" de Jimi Hendrix.

Les progrès de l'électronique permirent de se passer d'encombrants magnétophones pour recréer cet effet : les pédales Flanger étaient nées. Le truc utilisé pour générer l'effet est d'utiliser un delay très court associé à un oscillateur qui varie légèrement le temps de delay pour créer une oscillation. D'ailleurs, vous pouvez faire l'expérience de régler votre pédale de delay avec un temps de delay très court (1 ms), vous verrez que ça sonne un peu comme un Flanger quoiqu'il manque l'oscillateur.

La plupart des Flanger comportent au moins deux réglages : "DEPTH" et "RATE" (ou "SPEED"). "DEPTH" règle l'intensité de l'effet tandis que "RATE" (ou "SPEED") règle la vitesse d'oscillation.

Le Boss BF-2 est plus complexe et comporte deux autres réglages en plus de "DEPTH" et "RATE": il s'agit de "MANUAL" et "RES".

RES est un réglage de résonance qui peut aussi être appelé "REGEN" ou "FEEDBACK" selon les modèles. Il permet de ré-injecter le signal déjà "flangé" dans le circuit de façon à encore augmenter l'intensité de l'effet. Le réglage "MANUAL" est propre au BF-2 et il semblerait qu'il permette de régler le temps de délai.

Battle's guitar

La pédale Boss BF-2 n'est plus produite depuis l'an 2001.

Un petit conseil concernant les pédales comportant beaucoup de réglages: commencez par mettre tous les boutons à la moitié et ajustez ensuite.

Les pédales de Flanging ne sont devenues courantes qu'à la fin des années 1970 et il faut reconnaître que les guitaristes de rock en devinrent les principaux utilisateurs. Mais avant de vous montrer comment il peut grossir votre son saturé, je vais évoquer le cas de son utilisation en son clair.

Battle's guitar

La pédale MXR EVH Flanger.

Au début des années 1980, les groupes new wave comme The Cure ou plus pop comme The Police étaient très friands d'effets de modulation tels que Chorus et Flanger pour donner un côté éthéré à leurs accords et arpèges. Les vitesses d'oscillation rapides comme lentes sont intéressantes en son clair et le Flanger s'est également avéré utile pour les plans "funk".

Eddie Van Halen est connu pour son utilisation du Phaser surtout sur les premiers albums du groupe mais il fut un peu plus tard très friand de son Flanger MXR. "Unchained" est un exemple de morceau oû le Flanger magnifie les gros riffs, avec une utilisation savoureuse de la distorsion.

Intro de "Unchained"

Brian May, des Queen, est également connu pour son amour des effets de modulation, écoutez "Keep Yourself Alive" pour un bon exemple de Flanging.

Au sujet du placement du Flanger dans la chaîne d'effet, il y a deux possibilités : avant ou après la distorsion/overdrive. En général, il est placé après mais certains guitaristes préfèrent le placer avant, Prince par exemple.

Commençons par le cas classique du Flanger placé après la distorsion : plus le réglage de "DEPTH" (intensité) est élevé, plus le volume augmente. C'est un phénomène assez classique et plus ou moins prononcé selon les modèles de pédales. En effet, le Flanger, tout comme le Phaser d'ailleurs, tend à créer par nature des oscillations du volume.

De plus, une vitesse ("RATE") relativement lente permet de grossir le son des accords. Lorsque l'on augmente la vitesse et l'intensité, l'effet de grossissement du son est moins flagrant et on s'approche presque du son d'un orgue.

Pour un Flanger placé avant la distorsion, l'effet est moins prononcé mais assez "déjanté" en même temps. Alors qu'on monte en intensité ("DEPTH") et vitesse ("RATE"), on s'approche d'un son un peu "fin du monde"...

Le MXR Flanger est un modèle assez mythique que MXR a ressorti il n'y a pas si longtemps. Il fut tant utilisé par Eddie Van Halen que MXR s'est senti obligé d'en sortir une version sous le nom du maître.

Le modèle Electro Harmonix Delux Electric Mistress est un autre modèle mythique des années 1970 et 1980 que le constructeur re-fabrique. Il fut utilisé par David Gilmour mais aussi Andy Summers de Police. La rumeur veut d'ailleurs que beaucoup des sons clairs avec un Chorus d'Andy Summers soient issus du Deluxe Electric Mistress plutôt qu'à une pédale de Chorus classique.

Battle's guitar

La pédale Electro Harmonix Delux Electric Mistress.

L'Ibanez FL-9 est un autre modèle classique des années 1980 qu'Ibanez s'est décidé à ressortir à nouveau (initialement produit par Maxon en sous-marque d'Ibanez). Il dispose d'un son très chaud et d'une personnalité propre.

Le Chorus

L'effet Chorus a été très largement utilisé et inclus dans les sets d'effets chez des guitaristes comme Steve Lukather par exemple. Ajouté sur votre son saturé, il donnera une épaisseur et une couleur supplémentaire à votre son solo et pourra aider vos phrases à sortir d'un contexte sonore très fourni. En son clair, on a une impression aérienne et une couleur particulière.

En règle générale, on trouve 3 à 4 réglages sur les pédales de Chorus : la profondeur de l'effet, le taux de mélange d'effet dans le son, la vitesse de l'effet et un réglage de tonalité.

Techniquement, le Chorus filtre votre son pour le diviser en plusieurs timbres et leur applique chacun un retard différent. Le retard créé par cet effet est de l'ordre de 20 à 60 millisecondes. Voilà qui explique l'impression d'épaisseur du son lors de l'application du Chorus.

Comme la plupart des effets de modulation, un Chorus réglé trop grossièrement donnera une impression étrange sur votre son, entre le désaccordage et un jeu au vibrato trop appuyé. Mais si c'est ce que vous cherchez, artistiquement, ça ne se discute pas !

Effet sur-utilisé sur les son clairs dans les années 1980, il semble avoir un peu perdu de sa popularité depuis le début des années 2000. Il reste cependant un classique, encore utilisé sur de nombreux sons clairs, dans les arpèges d'introduction de nombreuses ballades.

Battle's guitar

La toute première pédale Boss Chorus Ensemble.

L'effet "Chorus" se rencontre dans la nature lorsque deux musiciens (ou chanteurs) jouent la même chose à l'unisson. A cause des différences subtiles de timbre, de hauteur ou encore d'articulation, le résultat est affecté d'un effet de "choeur". Electroniquement, il est reproduit en mixant le signal entrant avec une copie de lui-même passé au travers d'un delay et dont la hauteur est modulée par un oscillateur.

Quelle est la différence avec un Flanger, créé en utilisant un delay très court ? Une des différences essentielles, mais pas la seule, est que le temps de delay sur les Flanger est plus court que sur les Chorus. Le Flanger a un son "d'avion au décollage" dont le Chorus est généralement incapable.

La première pédale de Chorus de l'histoire est très certainement le Boss CE-1, sorti en 1976. Il marqua la création de la marque Boss, une division de Roland. Cet effet, relativement nouveau, fut adopté rapidement. Au début des années 80, il était très rare de rencontrer un guitariste sans un Chorus dans son arsenal.

Battle's guitar

La pédale Boss CH-1, un Super Chorus stéréo.

Il était en particulier employé sur les sons clairs. Andy Summers est par exemple un utilisateur célèbre des sons "Chorusés" que l'on peut obtenir avec un Boss CE-1 et nombre de tubes de The Police bénéficient d'arpèges "Chorusés". Il semblearit cependant qu'il ait utilisé un Flanger Electro Harmonix Delux Electric Mistress réglé sur un temps de retard proche de 20 ms.

L'attrait pour le Chorus dépasse toutes les barrières de style et on le retrouve en Jazz, Funk ou Rock. Pour la petite histoire, le circuit du Boss CE-1 est basé sur le Chorus intégré d'un ampli Roland devenu légendaire parmi les modèles à transistors : le JC-120 (ou Jazz Chorus 120).

La plupart des pédales de Chorus ont au moins deux réglages : "DEPTH" et "RATE". Le réglage de "DEPTH" contrôle la profondeur (ou intensité) de l'effet tandis que le réglage de "RATE" contrôle la vitesse d'oscillation. Le Boss CH-1 a deux réglages en plus de "RATE" et "DEPTH" : "LEVEL" (taux d'effet) et "EQ" permettant de contrôler la brillance de l'effet ce qui peut être assez utile car un Chorus peut rendre le son un peu agressif.

En terme de placement dans la chaîne d'effets, je recommande de placer le Chorus après la distorsion/overdrive (ou dans la boucle d'effets de votre ampli).

Battle's guitar

La pédale Electro Harmonix Small Clone.

Il est important de comprendre qu'il y a grosso modo deux types de Chorus sur les sons clairs : "chaud" ou "transparent". Si vous cherchez par exemple à obtenir le son de Kurt Cobain sur l'intro de "Come as you are", il vous faut un bon gros Chorus analogique et chaud comme l'Electro Harmonix Small Stone utilisé lors de l'enregistrement.

Certains guitaristes aiment ce genre de son tandis que d'autres préfèrent que leur Chorus soit plus transparent. Le modèle Boss CE-2 est plutôt "chaud" et sonne "gros" tandis que le Boss CH-1 est plus "transparent".

Mettre un Chorus après un bon gros son saturé va bous transporter quelques années en arrière, du temps où les "shredders" utilisaient énormément cet effet pour grossir le son de la guitare lead (piste centrale des morceaux instrumentaux).

Battle's guitar

La pédale Ibanez CS-9, un StereoChorus analogique trés chaud.

Le Chorus est un effet stéréo : les deux sources sonores subissent un léger décalage dans le temps qui épaissit le signal d'autant plus qu'elles sont émises par deux amplificateurs distants l'un de l'autre. L'utilisation d'une seule sortie mono donnera de bons résultats, mais dans un multi numérique comme sur deux amplificateurs, le rendu sera plus prononcé.

Boss CE-5, CH-1 et CE-20 : avec ces trois modèles, Boss couvre tous les sons de Chorus, le CE-5 est le descendant de la série CE (sons chauds) et le CH-1 est un modèle plus transparent. Quant au CE-20, il s'agit d'une pédale numérique permettant de reproduire le son de modèles courants ou mythiques.

Electro Harmonix Small Clone : le son de Kurt Cobain sur "Come as you are", analogique et très chaud.

Ibanez CS-9: une réédition d'un classique des années 1980, analogique et stéréo.

Le Phaser

C'est peut-être Eddy Van Halen qui a le plus démocratisé l'utilisation du Phaser chez les guitaristes. Sans vouloir faire trop complexe, on peut considérer que le Phaser est un hybride du Chorus et du Flanger, voire même une sorte de série de Flangers utilisés ensemble.

Le son original entre dans l'effet, est filtré à différentes fréquences (basses, aigues, medium, etc.), et retardé (chaque plage filtrée est retardée différemment). Le son de sortie est réinjecté vers l'entrée pour être encore traité (feedback).

Le Phaser, aussi appelé Phasing ou Phase-shifting a souvent été confondu avec le Flanger car les sonorités tournantes prêtent à confusion. Le Phasing est créé électroniquement en employant une série de filtres (all pass) associés avec un oscillateur basse fréquence tandis que le Flanging utilise un delay très court. On peut en déduire, sur le papier, qu'ils sonnent différemment.

Battle's guitar

La pédale MXR Phase 90 a refait surface pour le bonheur de tous.

Pour une oreille néophyte, un Phaser va apparaître comme étant un peu plus "fou" et n'a pas vraiment d'équivalent dans la réalité. Pour sa part, un Flanger ressemble à un avion au décollage et est similaire à un effet que l'on peut rencontrer dans la nature et appelé "Effet Doppler".

Un Phaser est utilisable dans tout genre musical mais il faut reconnaître qu'il est plus particulièrement indissociable de certains styles. Utilisé avec un son clair, c'est un effet très utilisé en Reggae, comme sur le solo de "No Woman no Cry" de Bob Marley sur son "Live au Lyceum" pour un exemple édifiant de guitare "phasérisée".

Toujours utilisé en son clair, il fait des merveilles sur des rythmiques funk et peut consister une alternative intéressanet à la Wah Wah. Enfin, en rock, voire heavy rock, Brian May de Queen ou bien sûr Eddie Van Halen sont friands du Phaser pour grossir leurs sons saturés. Le premier Album de Van Halen est quasiment une démo du Phaser MXR Phase 90. Il suffit d'écouter les intros de "Atomic Punk" ou "Ain't Talking about Love" pour s'en rendre compte.

Le grand classique : le MXR Phase 90, est une petite pédale orange dont la première incarnation remonte aux années 1970 et qui est aux Phasers ce que la Tube Screamer est aux pédales d'overdrive : le standard. C'est un effet très "chaud" et bien qu'il ne dispose que d'un seul bouton de réglage, il permet d'obtenir nombre de sons différents. Avec le réglage de vitesse ("speed") entre 10h et midi, on obtient facilement des sons à la Van Halen tandis qu'à environ 2h, on s'approche d'un son d'Univibe tout Hendrixien.

Si vous cherchez à acquérir un Phase 90, il peut s'avérer difficile de faire son choix entre les modèles neuf (trois au catalogue de MXR !) et les différents modèles vintage. Les tout premiers modèles sortis dans les années 1970 n'ont pas de diode de mise en service et "Phase 90" est écrit avec une fonte du type "écriture à la main" d'où le surnom de ces modèles : "Script".

Vers la fin des années 1970, des modèles comportant "PHASE 90" écrit en lettres capitales sortirent sans grand changement intérieur, ils sont surnommés "Block". MXR a fait faillite dans les années 1980 et fut ressuscité par Dunlop qui fabrique à l'heure actuelle trois modèles de Phase 90.

Le premier et le plus abordable est orange, comporte "PHASE 90" en capitales ("Block") et une diode de mise en service. Cela n'est pas une mauvaise pédale mais ne sonne pas tout à fait comme les modèles des années 1970, il a tendance à distordre et son effet est plus agressif. Ceci explique pourquoi MXR propose un modèle reissue plus cher, sans diode et qui doit être alimenté par une pile mais qui est plus conforme à l'original.

Le troisième modèle est un modèle créé en collaboration avec Eddie Van Halen, le EVH Phase 90 à la livrée rouge et blanche. Il comporte une magnifique diode bleue et surtout un petit interrupteur qui permet de passer d'un son "moderne" à un son "Script" (soit vintage).

Battle's guitar

La pédale Electro Harmonix Small Stone au format Nano.

Avant de choisir une un Phaser en pédale, il est important de savoir qu'un Phaser donné dispose d'un certain nombre de filtres ou étages ("stages" en Anglais). Le nombre d'étages a une influence directe sur le son. On peut dire pour simplifier que plus il y a d'étages, plus l'effet sera prononcé.

Les Phasers les plus simples comme le tout récemment réédité Phase 45 de MXR n'ont que deux étages et sont donc assez "doux". Les Phasers à 4 étages sont probablement ceux que l'on a le plus entendu sur les enregistrements des années 1970 et 1980 et deux modèles sont archi-connus : le MXR Phase 90 bien sûr et l'Electro Harmonix Small Stone.

Ils furent tout deux utilisés par David Gilmour dans les seventies. Si vous cherchez à reproduire le son de vos artistes favoris, il y a des chances pour ce que vous recherchiez soit un Phaser à 4 "stages". Certains fabricants, comme Boss, sont allés plus loin, proposant 10 à 12 stages selon la position du bouton mode.

Les réglages sur les Phasers courants vont de un seul bouton de vitesse pour contrôler la vitesse de l'oscillation comme sur le MXR Phase 90 à un trio de bouton nommé "DEPTH", "RATE" et "RESONANCE" sur les modèles plus sophistiqués comme les Boss. "DEPTH" contrôle l'intensité de l'effet, "RATE" la vitesse d'oscillation et "RESONANCE" le taux de signal déjà traité qui est ré-injecté dans l'entrée de l'effet, de façon à obtenir un effet de Phasing extrêmement prononcé.

Au sujet du placement du Phaser dans la chaîne d'effets, il y a comme un débat : avant ou après la distorsion/overdrive ? Dans la plupart des multi-effets, il est placé après la distorsion mais avec une pédale, vous faites ce que vous voulez et je dois avouer que je préfère le rendu d'un Phaser placé avant la distorsion, que je trouve personnellement plus "gras".

4 Exemples de l'effet Flanger : en rythmique clean, en riff saturé, en phrasé solo overdrive et en arpège clean

4 Exemples de l'effet Chorus : en overdrive, en saturé, en arpège et en mode appuyé (Led Zeppelin)

3 Exemples de l'effet Phase Shifter ou Phaser : sur un son overdrive, sur un son clair et en sonorité blues

Au travers de ces différents exemples d'utilisation, vous aurez une idée précise de la variété de sons que l'on peut obtenir avec les modulations. Retenez que ces enregistrements sont des exemples fournis à titre indicatif.